1
février
2018
Astuces pour bébé

Les problèmes de peau chez les bébés

Fragile et immature, la peau du bébé est sujette à des affections diverses et fréquentes. Irritations, infections ou allergies, ces troubles cutanés généralement transitoires et bénins sont source d’inconfort pour les enfants et d’inquiétudes pour les parents.

En effet, la peau du bébé est fragile. Sa couche externe plus mince est moins protectrice et plus perméable. Son immaturité constitutionnelle la rend plus sensible aux agressions extérieures, notamment aux rayons UV et aux allergènes. Elle est également exposée à des agents irritants tels que l’urine, les selles, les frottements de la couche et des draps ou l’utilisation de produits nettoyants inadaptés.

 

Mon enfant a les fesses rouges

L’érythème fessier est très fréquent chez le nourrisson. Il ne s’agit pas d’une maladie mais d’une irritation excessive de la peau des fesses. Celle-ci est rouge, et présente parfois des boutons et des vésicules qui suintent. Le contact avec certaines substances agressives contenues dans les urines et les selles (ammoniac) ainsi que le milieu humide et chaud favorisé par la couche est souvent à l’origine de ce phénomène. Il est aggravé par le frottement de la couche, en période de poussées dentaires et au cours des épisodes de diarrhées. Une réaction allergique aux produits nettoyants (lingettes) ou aux couches doit être évoquée si les rougeurs persistent ou récidivent. Si les lésions deviennent jaunâtres et sanglantes, une infection bactérienne ou fongique (par un champignon) doit être suspectée.

Les soins doivent permettre de soulager l’enfant, de favoriser la cicatrisation et de réduire le risque d’infection. En cas d’érythème fessier non infecté, il est tout d’abord recommandé de changer régulièrement la couche afin d’éviter la macération, et de laisser autant que possible le bébé avec les fesses nues. Un nettoyage doux (savon surgras par exemple), et un rinçage à l’eau permettent de débarrasser la peau des agents irritants. Pour protéger la peau et l’isoler de l’humidité et de l’urine, des crèmes à base d’oxyde de zinc doivent être appliquées en couche épaisse.

 

La dermatite atopique : allergie et inflammation

Environ 10 % des nourrissons souffrent de dermatite atopique. Cette fréquence augmente chez les enfants de parents allergiques. La dermatite atopique résulte d’un phénomène allergique associé à des anomalies de la structure cutanée. Une allergie alimentaire doit être évoquée lorsque les signes cliniques surviennent après le repas du bébé. Des tests allergologiques sont conseillés afin de déterminer l’allergène en cause. La dermatite atopique se traduit par des plaques rouges, gonflées (oedémateuses) associées à des démangeaisons. Chez le bébé, ces symptômes sont localisés au niveau des convexités, c’est-à-dire des joues, du front et du menton. L’hydratation de la peau avec des crèmes émollientes ou des huiles de bain constitue la base du traitement d’entretien. En cas de poussées, le médecin prescrit une crème anti-inflammatoire à base de corticoïdes, et des antihistaminiques pour réduire les démangeaisons. Dans 80 % des cas, l’évolution est positive et l’eczéma atopique disparaît quand l’enfant grandit.

 

La varicelle : vigilance chez le nourrisson

La varicelle est une maladie virale très contagieuse. Fréquente et généralement bénigne chez l’enfant, cette infection est grave voire mortelle chez le nouveau-né. Des complications, notamment neurologiques et respiratoires, sont à redouter chez les nourrissons de moins d’un an et chez l’adulte. Les symptômes sont caractéristiques, avec de la fièvre et l’apparition de boutons rouge, ronds et remplis de liquide clair sur tout le corps. Les démangeaisons sont plus ou moins intenses. Le traitement général à base de paracétamol vise à faire tomber la fièvre. Attention, l’utilisation d’aspirine et d’ibuprofène est contre-indiquée en cas de varicelle. Des antihistaminiques sont prescrits pour réduire les démangeaisons. Sur les boutons, une solution antiseptique doit être appliquée pour éviter une surinfection bactérienne.

 

Des affections généralement transitoires

D’autres affections de la peau sont observées chez le nourrisson, comme l’acné néonatale ou les croûtes de lait (séborrhée de la tête). Ces troubles cutanés sont liés à une sécrétion excessive de sébum et disparaissent spontanément avec l’arrêt de cette sécrétion (qui ne reprendra qu’à la puberté). Dans certains cas, un traitement prescrit par le pédiatre est nécessaire. Des petites marques rouges et sèches peuvent également survenir sur le visage. Il s’agit de dartres. L’application de crème réparatrice et hydratante permet généralement de corriger ce trouble. Enfin, des petites vésicules (cloques) rouges peuvent apparaître si l’enfant est trop couvert ou dans un environnement très chaud et humide. Il s’agit des boutons de chaleur. Il est conseillé de baigner le bébé et de l’habiller avec des vêtements légers afin de réduire la transpiration.

Laissez un commentaire
Pensez à trier vos emballages. Pour en savoir plus, rendez-vous sur consignesdetri.fr
Notre site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus sur notre politique des cookies.