28
juin
2018
Astuces pour bébé

Premières nuits : comment aider votre bébé à faire ses nuits ?

De retour de la maternité, vous allez découvrir les premières nuits sans sommeil, les berceuses nocturnes, les tétées toutes les 3 heures : un nouveau rythme à adopter, le temps que votre bébé apprivoise le sommeil et allonge ses nuits petit à petit. En attendant, voici quelques conseils pour l’aider à faire ses nuits.

 

Instaurez des petits rituels autour du coucher

Pour apaiser votre bébé et faire du coucher un moment de douceur, n’hésitez pas à trouver vos petits rituels propices au sommeil dès les premières semaines. Un bain en début de soirée, une comptine juste avant le coucher, un dernier câlin, la même ritournelle de sa jolie peluche musicale qui fait office de berceuse : au fil des soirées, vous repérerez vite les petites étapes qui rassurent votre bébé et créeront petit à petit votre routine qui annonce la nuit. N’oubliez pas de verbaliser : les bébés sont extrêmement réceptifs à la parole et c’est en expliquant à votre enfant ce qui se passe et en l’accompagnant par vos mots que vous saurez le rassurer et le mettre dans les bonnes conditions pour dormir.

 

Soignez l’espace dédié au sommeil de votre bébé

Les pédiatres conseillent aux jeunes parents de faire dormir le bébé dans leur chambre pour les premières nuits à la maison, et on aime cette option plus pratique pour les tétées nocturnes et plus rassurante, aussi bien pour les parents que pour le bébé. Que vous choisissiez d’installer le lit de votre nouveau-né à côté du vôtre ou dans sa propre chambre, veillez à créer une atmosphère calme, sans trop de stimuli visuels ni sonores pour votre bébé. Pensez également aux petits détails : un tapis moelleux qui empêchera le vieux parquet de grincer quand vous vous éclipserez de la chambre, une température douce (on conseille idéalement de la régler autour de 18°C), une veilleuse à faible luminosité…

 

Faites-vous confiance et écoutez votre bébé

Les premiers mois sont ceux du rodage : le rythme du bébé est calé sur ses besoins primaires, à savoir la faim et la fatigue et il ne fait pas encore la différence entre le jour et la nuit. C’est la période des nuits hachées, des pleurs nocturnes et des réveils irréguliers. La bonne nouvelle ? Les tétées vont peu à peu s’espacer et au bout de trois mois environ les nuits peuvent s’allonger, même si c’est le moment où arrive l’angoisse de séparation et où le bébé a un très fort besoin d’être rassuré. Votre rôle de jeune parent ? Le rassurer, encore et toujours, lui expliquer et commenter ce qui se passe « je vais te coucher, c’est l’heure de dormir, je suis juste à côté, tu n’as aucune raison de t’inquiéter, … » et l’accompagner avec la routine que vous avez instaurée. S’il pleure, ne vous précipitez pas immédiatement auprès de lui : certains bébés ont besoin de « décharger » le stress de la journée en pleurant un peu, certains pleurs s’apaisent d’eux-mêmes et aident le bébé à s’endormir. Apprenez à décoder ses pleurs pour petit à petit apprendre à votre enfant à s’endormir seul.

 

 

Laissez un commentaire
Pensez à trier vos emballages. Pour en savoir plus, rendez-vous sur consignesdetri.fr
Notre site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus sur notre politique des cookies.