1
avril
2021
Actualité

Emilie Cuisinier : « le yoga donne aux enfants des outils pour toute la vie »

Chaque mois, nous mettons en lumière sur ce blog des histoires de mamans qui nous touchent et nous inspirent, autant de portraits que de leçons de vie pour nos quotidiens de femmes et de mères. C’est naturellement lorsqu’elle est devenue maman que cette journaliste s’est intéressée au développement de l’enfant et à ses émotions. Formée à la pédagogie Montessori puis à l’enseignement du yoga pour les enfants, Emilie Cuisinier propose dans son livre : Petites séances de Yoga en famille (Hatier), d’introduire cette pratique dans notre quotidien de parents. Rencontre.

Comment es-tu devenue professeure de yoga pour les enfants ?

Je pratique le yoga depuis une quinzaine d’années et, étant hypersensible, j’en constate chaque jour les bienfaits sur la gestion de mes émotions – à condition de pratiquer régulièrement… À la naissance de mon fils, je me suis intéressée puis formée à la pédagogie Montessori, puis la lecture d’ouvrages sur les découvertes neuroscientifiques sur le développement du cerveau des enfants a été un déclic. En tant que parents nous devons aider nos enfants à mieux accueillir et mieux comprendre leurs émotions. Je me suis donc penchée sur le yoga adapté aux enfants.

Comment as-tu intégré le yoga à ta vie de maman ?

Le yoga m’aide à affronter le quotidien parfois intense avec de jeunes enfants. On ne pratique pas le yoga en famille tous les jours, mais j’incite mon fils à utiliser des petits exercices de respiration ou de relaxation pour se calmer, trouver le sommeil ou au contraire un peu d’énergie lorsqu’il en manque. Le yoga est une boîte à outils dans laquelle on peut piocher tout au long de la journée et de la vie selon nos besoins.

Qu’est-ce que le yoga pour enfants ?

Le yoga pour enfants consiste à pratiquer quelques exercices ludiques pour apprendre aux enfants à prendre conscience de leur souffle, de leur corps et de leur schéma corporel (la perception et la conscience de son corps dans l’espace et l’environnement qui l’entoure). Il permet de développer l’équilibre, la force et la musculature profonde.
J’insiste sur le fait que c’est une pratique ludique, où le souffle est très important, puisqu’il agit à la fois sur le corps et le mental en aidant à mieux gérer ses émotions.

Quels sont les bienfaits du yoga sur les enfants et à partir de quel âge peut-on commencer ?

Selon l’âge des enfants, on n’aura pas tout à fait les mêmes bénéfices et les approches sont différentes.
Entre 6 mois et 3 ans, on peut faire du yoga avec son bébé, pour l’aider à découvrir son corps, à prendre conscience de ses appuis, bref, à développer sa motricité.
À partir de 2-3 ans, on développe la confiance en soi (et en l’autre) et le schéma corporel par le jeu et les postures. Quand les enfants ont besoin de bouger, de courir et de sauter, les postures et les étirements aident à canaliser cette énergie.
Plus tard, autour de 6 ans et plus, on développe aussi la force et la souplesse.
Les enfants les plus jeunes n’auront pas conscience de l’impact de leur souffle sur leur mental, mais à force ils s’approprieront les exercices et pourront découvrir ce pouvoir par eux-mêmes, pour se concentrer par exemple.

Comment donner envie aux enfants, les rendre réceptifs à la pratique du yoga ?

Je pense que le mieux est de ne pas trop formaliser les choses. De proposer plutôt des petits exercices de quelques minutes dans la journée qu’une vraie séance d’une heure par semaine. On évite les moments de fatigue, de crise ou de colères et on choisit des moments où tout va bien. Pour leur donner envie, il faut surtout rendre ce moment ludique. Aucun ne résistera à une séance d’Acroyoga avec vous : faire l’avion, le chien tête en bas à deux, jouer avec le corps de l’autre (cf. la séance 6 proposée dans mon livre)… C’est physique, amusant et c’est un moment de complicité que l’on crée avec son enfant.

Tes conseils pour organiser une session yoga en famille dans le salon ?

Rendre les choses aussi joyeuses et ludiques que possible
Ne jamais les forcer
Avoir l’air d’improviser (les tapis ne sont pas obligatoires, même si certains enfants le réclameront)
Passer par le jeu tout le temps
On peut utiliser un bruit, un son ou une musique pour marquer le début de la séance

Pas question donc jouer les profs de yoga avec ses enfants ?

Non, on est là pour les guider, leur proposer des idées, mais c’est à eux d’imaginer leur propre variante de la posture du guerrier par exemple, d’expérimenter avec leur corps. Le rôle du parent est d’intervenir pour qu’il n’y ait pas de blessures !

Qu’est-ce que cela peut apporter au quotidien de la famille ?

Grâce au yoga, on crée des moments de complicité, un petit temps avec l’un ou l’autre, ou tous ensemble. Pour moi, c’est un moment où je me reconnecte à mon enfant, je lui apporte toute mon attention.

Quelles sont les exercices et postures préférés des enfants ?

Pour respirer, il y a l’exercice du bourdon ou de l’abeille : en début de séance on propose de se concentrer sur un son ou un mouvement, cela a pour effet de prolonger leurs expirations et d’inspirer plus profondément. On peut aussi proposer des respirations chantées.
Pour les mouvements et postures, les enfants aiment imiter les animaux : reproduire la démarche de l’éléphant ou de l’ours, faire le lion (expirer par la bouche en tirant la langue), cela leur parle car c’est très imagé… et amusant !

Petites séances de Yoga en famille, 8 rituels pour un quotidien serein, Emilie Cuisinier, Hatier

 

Laissez un commentaire
Notre site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus sur notre politique des cookies.