1
avril
2017
Actualité

Régimes : la peau, miroir de vos efforts ?

L’été approche et vous êtes « à la diète » depuis quelques semaines ? Une idée bienvenue à l’heure d’enfiler votre petite robe ! Pour autant, la perte de poids doit être progressive afin d’éviter le phénomène yoyo. Sans compter que de fortes et soudaines variations pondérales soumettent aussi la peau à un phénomène de distension. Lequel assèche et accélère le vieillissement cutané.

S’il est réalisé dans un objectif purement esthétique, un régime alimentaire consiste à adapter ses apports nutritionnels à ses dépenses énergétiques. En diminuant les portions et/ou en rééquilibrant la composition des menus et/ou en augmentant son degré d’activité physique.

Au niveau de l’organisme, le nombre de calories issues de la digestion des nutriments peut s’en trouver réduit. Il en est de même concernant le stockage des mauvaises graisses. D’autant plus si vous consommez moins de matières grasses (lipides) et de sucres rapides (glucides), au profit des fibres, des protéines mais aussi des sucres lents connus pour faciliter le transit et favoriser la sensation de satiété.

 

Perte de poids, votre peau en dit long !

Au-delà du tour de taille affiné, des cuisses galbées et du visage un brin creusé, la peau porte elle aussi les stigmates de vos efforts.

Contre les traits tirés

Moins alimentée en nutriments, en vitamines et parfois en eau dans le cas de régime trop draconien, le derme perd en effet de son élasticité et de ses capacités protectrices contre les agressions extérieures. En cause notamment, la réduction d’apport en matières grasses réduisant la concentration de lipides dans les cellules adipeuses. Lesquelles s’avèrent être de véritables réserves énergétiques. Conséquence, la couche lipidique amincie ne joue plus son rôle protecteur. Fragilisée, la peau s’assèche et tire. Autre point, l’organisme compensera une carence en lipides avec de l’eau pour tenter de se réchauffer. Malheureusement, l’excès en apport hydrique augmentera le risque de rétention d’eau, de cellulite, d’œdème. Et favorisera donc la prise pondérale.

Votre corps parle !

Si vous avez tendance à perdre puis reprendre du poids rapidement, des vergetures – ces fines stries blanches indolores mais peu esthétiques – peuvent apparaître sur les parties du corps où s’accumule habituellement le tissu adipeux (cuisses, fesses, ventre). Ce désagrément s’explique par la variation du taux de collagène, protéine assurant la production de fibres essentielles à la cohésion des tissus cutanés. Réparti dans les trois couches du derme, le collagène permet à la peau de résister à l’étirement. C’est pourquoi, en cas de grands écarts sur la balance, les fibres du derme se cassent, laissant apparaître des vergetures. Par ailleurs, cette même production de collagène diminue avec la sécrétion de cortisol, hormone secrétée en cas de stress prolongé. Dès lors, on comprend mieux pourquoi privation et bonne humeur sont difficilement compatibles en temps de  disette dans l’assiette. D’autant plus qu’un excès de cortisol se traduit souvent par une prise de poids au niveau abdominal.

 

Mincir et garder une belle peau, c’est possible !

Pour bien vivre son régime, à l’intérieur comme à l’extérieur, veillez à boire – au minimum – 2 à 3 litres  d’eau chaque jour. Chez les femmes, l’eau représente 60 à 70% du poids corporel. Contre 15 à 20% pour le tissu adipeux. C’est pourquoi l’hydratation est la clé d’une belle peau.

En période de régime, l’ « entretien » de la peau se joue donc aussi dans l’assiette. Veillez à conserver un apport suffisant en vitamines A, C, E et bêta-carotènes (melons, mangue, carottes…), en glucides lents (riz sauvage, céréales complètes…), en protéines (viandes, poissons, œufs, produits laitiers) et en lipides (huile d’olive, poissons gras, fruits secs…) qui structurent, nourrissent et hydratent les tissus cutanées.

C’est aussi le cas des produits laitiers riches en calcium, en zinc et en vitamines B. Associés aux vitamines C, B2 et B6, aux oligoéléments comme le cuivre et le zinc, ils jouent un rôle dans la formation du collagène, et constituent une source d’antioxydants. Lesquels se retrouvent en quantité importante dans les légumes, vos partenaires minceur. Les vitamines qu’ils renferment sont indispensables dans la lutte contre le stress oxydatif. Et plus particulièrement contre les radicaux libres à l’origine – notamment – du vieillissement cutané.

Le sport, un lifting naturel

Au-delà de sculpter votre silhouette, la pratique d’une activité physique sollicite aussi les tissus cutanés. L’un des sports recommandés pour profiter des bénéfices de la sudation, dessiner le galbe des muscles tout en apaisant les traits de votre visage est la natation ! Pratiquée régulièrement, elle favorise la circulation sanguine et cible en douceur les parties du corps où la peau a le plus de risque de se détendre (poitrine, fesses, ventre et cuisses).

Une astuce : combinée aux vertus des algues et aux mouvements des vagues, la fraîcheur de l’eau de mer active le retour veineux. Excellent pour le tonus des mollets, des cuisses, de la ceinture abdominale et du visage qui profitent des effets revigorant de l’eau froide au naturel !

 


 

→ Trois questions au Dr Jean-Claude Houdret, médecin de médecine esthétique et phytothérapeute, à Paris

En période de régime, les crèmes ultra-nourrissantes sont-elles indispensables ?

Si le régime est équilibré, l’eau, les nutriments, les oligoéléments et les vitamines suffisent à nourrir la peau. Mais il est fréquent que le derme s’assèche, d’autant plus lorsque les facteurs de vieillissement prématuré de la peau (tabac, exposition prolongée au soleil) sont importants. Quand la peau est légèrement déshydratée, je conseille l’utilisation de produits cosmétiques régénérant. Quand l’assèchement est plus accentué, que la peau du visage ou du corps devient flétrie, je recommande l’application de crèmes nutritives.

Quels aliments privilégier pour une peau saine ?

Riches en antioxydants, les légumes et fruits rouges oranges aident à lutter contre les agressions extérieures qui accélèrent le vieillissement de la peau. En été, les tomates, radis, betteraves rouges et carottes seront appréciables pour votre teint en vinaigrette comme en gazpacho. Pour les fruits, les abricots et la papaye constituent aussi de très bons aliments santé pour les desserts et encas. En diminuant le stress oxydatif, ces derniers stimulent la disparition des cellules mortes. D’autant plus lorsqu’ils sont combinés avec des acides gras essentiels et des oméga-3 (huiles végétales, poissons gras, noix…). Lesquelles dilatent les parois des vaisseaux sanguins, favorisant ainsi la circulation des nutriments jusqu’aux cellules de l’épiderme.

Les vergetures peuvent-elles disparaître totalement ?

Les soins anti-vergetures permettent d’atténuer la profondeur de la vergeture, mais pas de la supprimer. Riches en alphahydroacides et en acide rétinoïque, elles ne traitent pas la peau de l’intérieur, pas plus qu’elles ne réactivent directement la synthèse de collagène. D’où l’intérêt de veiller à un bon équilibre alimentaire et de pratiquer une activité physique pour maintenir l’élasticité du derme.

Laissez un commentaire
Notre site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus sur notre politique des cookies.