15
novembre
2017
Conseil

Comprendre l’éducation positive en 2 minutes

Des mamans plus zen au quotidien, des enfants plus heureux et des familles plus détendues : telle est la promesse de l’éducation positive, cette nouvelle approche éducative basée sur la coopération entre parent et enfant et sur l’épanouissement personnel de celui-ci. Voici quelques conseils pour mieux comprendre cette méthode et l’initier chez vous en douceur.

 

1) Sortir du rapport de force

Contrairement à ce que l’on imagine, la punition n’est pas obligatoire, et il est possible de se faire obéir sans pour autant avoir à hausser le ton. Quand par exemple votre enfant veut peindre dans le salon sur votre nouvelle table basse, plutôt que de lui crier dessus et de lui interdire sa session peinture, proposez-lui tout de suite une alternative : et si on s’installait plutôt tous les deux dans la cuisine ?

2) Changer son regard et sa façon d’agir

L’éducation positive, c’est essayer de comprendre son enfant, prendre conscience que chaque crise ou caprice révèle quelque chose, et qu’une conversation peut souvent régler plus rapidement et sans énervement une situation qui paraît insoluble. L’idée est de faire équipe avec son enfant plutôt que de le punir ou vouloir le soumettre. S’il commence à pleurer pour un paquet de sucettes au supermarché, désamorcez la crise en lui disant « je comprends que tu veuilles ces sucettes, elles ont l’air délicieuses : et si on les mettait sur ta liste pour ton goûter d’anniversaire, on pourra revenir en chercher ». Autre solution : le détournement d’attention, qui fonctionne bien avec les petits : « tiens, et si tu m’aidais à chercher les pommes au rayon primeur ? ».

3) Être exemplaire…

L’éducation positive, c’est tenter de parler et agir avec son enfant comme on souhaiterait qu’il le fasse. Lui demander poliment, ajouter un « s’il te plaît », ne pas commencer toutes ses phrases par un « non », arrêter le chantage : mettre ces petites actions en pratique, c’est aussi lui montrer plus de considération et le responsabiliser. L’enfant aura plus envie de coopérer et on peut compter sur son goût pour le mimétisme pour avoir envie de copier nos bons comportements…

4) Prendre soin de soi

On a tendance à l’oublier, mais respecter son propre bien-être est essentiel : pour être une maman heureuse, il faut avant tout être une femme épanouie. Prendre du temps pour soi dans la mesure du possible, rend finalement plus disponible et moins stressé, et donc plus à même de passer du temps de qualité avec ses enfants.

 

Pour aller plus loin :

  • La discipline positive, en famille et à l’école, comment éduquer avec fermeté et bienveillance, Jane Nelsen, éditions du Toucan.
  • Cool parents make happy kids, le blog de Charlotte Ducharme, maman convertie à l’éducation positive. http://www.coolparentsmakehappykids.com

 

 

Laissez un commentaire
Pensez à trier vos emballages. Pour en savoir plus, rendez-vous sur consignesdetri.fr
Notre site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus sur notre politique des cookies.