3
septembre
2018
Astuces pour bébé

Premiers jours : les bienfaits du peau à peau

Dans les premiers instants qui suivent la naissance du bébé, les maternités favorisent désormais le peau à peau : plutôt que d’emmener le nouveau-né pour ses premiers soins, on préfère le laisser peau contre peau avec sa mère ou son père. Une pratique dont les bienfaits ont été prouvés, pour l’enfant comme pour sa maman… Explication avec Aïno Dewaele, sage-femme à la maternité de l’hôpital Jeanne de Flandres à Lille.

 

Qu’est-ce que le peau à peau ?

Cela consiste à placer le nouveau-né en face ventrale sur la poitrine découverte de la maman ou du papa, juste après la naissance pendant au moins une heure et de façon continue.  Sur la maman, il sera rassuré par l’odeur du colostrum qui est la même que celle du liquide amniotique.

 

Pourquoi recommande-t-on le peau à peau juste après la naissance ?

Avant, on ne le faisait pas, on emmenait tout de suite l’enfant pour faire ses premiers soins, le peser, etc. C’était un peu traumatique. Des études ont montré que le peau à peau avait beaucoup d’effets bénéfiques pour le bébé comme pour la maman. Tout d’abord, cela favorise la thermorégulation : in utero l’enfant est au chaud, nourri et à l’abri de tout, le fait de passer dans un milieu aérien représente un traumatisme. Comme il ne sait pas encore réguler sa température les premiers jours, le peau a peau va lui permettre de dépenser moins d’énergie pour se réchauffer, et il aura de fait une meilleure glycémie. De façon générale, ce contact peau contre peau offre à l’enfant ses premiers repères sensoriels et affectifs, cela contribue à son bien-être, il va moins pleurer ou ses pleurs seront plus courts.

 

Pourquoi est-ce bénéfique aussi pour la maman ?

Pour les mamans qui souhaitent nourrir au sein, cela favorise la mise en route de l’allaitement, puisque le nouveau-né est plus apaisé, il est plus compétent à téter. Le peau à peau permet aussi d’améliorer l’attention et la sensibilité de la maman aux signaux qu’on demande de repérer pour l’allaitement, notamment les signes d’éveil pour donner le sein avant que l’enfant ne réclame à manger. Il y a aussi un effet sur l’organisme maternel : le peau à peau augmente la production d’ocytocine, l’hormone responsable de l’éjection du lait et de la rétractation de l’utérus. Par conséquent, le peau à peau contribue à la survenue de la montée de lait et à la production de lait.

 

Faut-il continuer de pratiquer le peau à peau dans les jours qui suivent la naissance ?

Oui, c’est tout à fait recommandé. En suites de naissance ou à la maison, on conseille de pratiquer le peau à peau quelques heures par jour, dès que c’est possible, en alternant entre le papa et la maman, et ce, pendant le premier mois de l’enfant. Grâce à cela, le bébé sera moins stressé, il va trouver ses repères plus rapidement. Quand on n’a pas la possibilité de faire du peau à peau, on peut aussi opter pour l’emmaillotage, c’est une bonne alternative, y compris pour les nuits si le bébé a besoin d’être rassuré.

 

 

Laissez un commentaire
Pensez à trier vos emballages. Pour en savoir plus, rendez-vous sur consignesdetri.fr
Notre site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus sur notre politique des cookies.